Règles d’or

 
Les données recueillies sur le terrain serviront à des chercheurs pour tirer des conclusions sur les habitats de reproduction préférés des monarques. Pour que celles-ci soient représentatives de la réalité, il est très important que les données soient prises de la bonne façon.
 

Pour vous assurer que votre travail atteint son plein potentiel, gardez toujours en tête ces règles d’or.
 

* Les règles suivies d’une étoile ne s’appliquent que si votre site contient trop de plants d’asclépiades pour les compter et les examiner individuellement.

Faites des relevés réguliers

Plus les données sont prises régulièrement, plus elles sont fiables ! L’idéal est de visiter votre site une fois par semaine, le même jour et à la même heure. Si vous en êtes capable, bravo !

S’il vous est impossible d’être aussi constant, ne vous découragez pas pour autant : toute observation est valable ! Nous voulons savoir ce qui se passe sur votre site : si vous pouvez le visiter au moins quatre fois durant l’été, nous en aurons une bonne idée.

Choisissez les plants au hasard *

Il est parfois tentant de tricher un peu et d’examiner les beaux plants d’asclépiades où l’on pense trouver des monarques. Pourtant, si vous choisissez systématiquement ces jolies plantes, vous risquez de surestimer le nombre de monarques présents sur votre site. Respectez bien le protocole. Rien ne vous empêche de retourner faire des observations supplémentaires après votre prise de données !

Prenez le temps de bien observer

Les monarques peuvent se dissimuler très habilement. Vérifiez chaque feuille (dessus comme dessous !), les fleurs et les fruits des plants d’asclépiades pour détecter la présence de chenilles et d’œufs afin de ne rien manquer !

Attention de bien les identifier

Même les observateurs les plus expérimentés peuvent s’y méprendre ! Il n’est pas toujours facile de reconnaître les œufs ou de différencier les stades larvaires du monarque ! Prenez le temps de bien examiner les spécimens que vous trouverez, et n’hésitez pas à prendre des photos pour confirmer vos identifications. Rappelez-vous aussi que d’autres espèces d’insectes, dont des chenilles, fréquentent les asclépiades. Ce que vous découvrirez n’est donc pas nécessairement un monarque.

Demandez de l’aide

Consultez la section Aide du site web pour toute question. Vous ne trouvez pas la réponse ? Contactez-nous. Nous serons heureux de vous éclairer. Il vaut mieux poser des questions que de soumettre de fausses informations.